Les récifs de la médiocrité

L’entorse drainée et les points de peau détachés — le vin bu, ami, il est temps de penser. Sinon à quoi auront servi sur la conscience, depuis l’hiver maternel, ces coups si réguliers et rouges ; sinon à quoi aura servi la peur ? Qu’aurons-nous pris, mon frère, quels signes aurons-nous dégagés, qu’il eût fallu garder dans un nid sombre et doré ?
Les récifs sont nombreux, et la voile mouillée, lourde, tiède. La pensée si l’on n’y prend garde cèdera le pas aux récompenses : sur le rivage, des femmes géniales nous appellent, une famille, on pourrait accoster et prétendre. Qui sait, ils nous nommeront peut-être, et c’est sûr il y aura des boissons, du nard et des lits, un matelas blanc dans le cercueil. Vigilance, gabier ! Les anges ne sont pas aveugles, mais trop détachés de la terre pour imaginer que l’être humain de ce temps n’aura de cesse de viser leurs chevilles.
A genoux sur le faîte d’une pensée qui n’était pas la mienne, j’ai trouvé ce matin ces trois mots : amour, acier, fonction. La planche était reprise autour du marteau, et mes amis nombreux avaient retranché sans parler la viande de leur repas. Un cochon de lait et un lièvre nourri au trèfle couvaient maintenant une braise sans flamme, précise et sonore. Pour eux, des promesses, pour moi des diversions. Je voulais leur parler, et comprendre grâce à eux ma condition, entendre ces mots, et avec eux bénir l’aurore, mais ils voulaient se taire et manger, manger, manger.
Faut-il avoir faim, faut-il être seul pour penser ? Qu’est-ce qu’on ne partagera jamais ?

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées, Poésie. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s