Matthieu, chapitre 4

Le Diable ne tente pas Dieu. Personne, aucune force, ne peut tenter Dieu. Mais Dieu s’est fait homme, il s’est fait à l’image de l’homme, et c’est cette part du Christ que le Diable tente, la même qu’en chacun d’entre nous. Jésus ne serait pas homme, il ne serait le Fils de l’Homme, s’il n’était pas tenté comme chacun d’entre nous.

Et chacun d’entre nous est tenté…

Tenté de croire que la solution est technique : les pierres se transformeront en pain, la nature sera altérée, l’homme sera comblé. Point final. Plus besoin de l’Amour.

Tenté de croire que la solution est suicidaire : Dieu t’attend après la vie, rejoins-le — à quoi bon la vie ? à quoi bon le Temps et l’Espace, s’ils te séparent de Lui ?

Tenté de croire que la solution est politique : livre-toi à tes désirs, domine, prends, envahis ! Fais le mal, pour que du bien te soit fait.

Jésus, lui répondant, nous montre comment répondre : ne transformez rien, ne vous tuez pas, ne dominez personne. Ce n’est pas ce que l’Amour commande. L’Amour vous commande d’être. Être n’est ni devenir, ni partir, ni posséder. L’Amour vous exhorte à aimer.

Puis le diable s’en va, et alors Jésus devient fort. Sa vie publique commence. Simon appelé Pierre, et André le suivent, puis de grandes foules. Il guérit les blessures du corps et de l’âme. Et il dit : “convertissez-vous”, ce qui veut dire “détournez vous du Diable à votre tour, et tournez vous vers Dieu avec moi”.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Évangile selon Matthieu. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s