Matthieu, chapitre 5

Jésus achève l’argument du Gorgias, et, ce faisant, parachève la théodicée hébraïque. Il invalide les futurs “feel-good books”. Il détruit à l’avance les projets politiques matérialistes, hégéliens, marxistes, tolstoïques. Et prévient les Pharisiens : il ne résoudra pas la souffrance. Mais il prévient aussi les stoïciens : la souffrance n’est pas comme ils le croient le fait d’une faiblesse. Jésus perce, au fond de l’impasse, une porte étroite. Inutile de viser le “bonheur” sur cette terre. Il n’est pas venu apporter le bonheur. Mais inutile de croire qu’il est impossible de viser le bonheur. Jésus est venu apporter l’espérance.

Sur terre, il faut viser la Justice, et la Vérité. Il ne faut travailler que pour elles. C’est ce que disent les Béatitudes. C’est déjà ce que disait Platon dans le Gorgias, mais Platon en faisait un but en soi. Jésus nous révèle qu’il y a un envers logique, un double-fond sous la marmite existentielle.

Le sel relève, la lumière révèle… Les disciples doivent relever la Vie et révéler la Vérité.

La Loi n’est pas rien, mais elle n’est pas tout. Il ne faut pas laisser la règle remplacer le principe qui en a motivé l’édiction. On ne peut pas adorer sa Carte Vitale, et pourtant on en a besoin. Jésus n’est pas venu brûler les Cartes Vitales, mais nous remémorer ce qu’elles protègent. Attention au pharisaïsme : le diable est une méthode…

N’entre pas en tentation. Résiste au Malin. Et ne résiste pas parce que tu as peur de Dieu. Résiste parce que tu L’aimes. Résiste parce que c’est ton plus grand désir. Accorde ton désir au Sien, plutôt que de les opposer.

La force n’est rien. N’entre pas dans le jeu de la force. De même qu’il y a la Vie au-delà de la vie, il y a la Justice au-delà de la faiblesse. Derrière la force il n’y a rien, ou alors davantage de force — puis la mort, et, pire, l’absence, le néant. Pour vaincre la force, il faut augmenter la faiblesse. Tout donner, tout concéder… Car celui qui a tout donné ne pourra plus être vaincu (cf. Bernanos sur Saint Dominique).

Priez pour ceux qui vous persécutent, car en vérité ils souffrent : ils souffrent parce qu’ils sont loin de la Vérité, ils tournent le dos à la Justice.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Évangile selon Matthieu. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s