Le succès fut d’estime : un brassard de miel à des rouelles de granit.
En vérité j’ai si peu agi, j’ai si peu existé !
Le cheval ? Une fleur de bois, des cendres ; dans son flanc Achille dormait !
Semer du sel et tenir, au-dessus de mon fils, sur sa tempe laiteuse, un soc plombé, infect, cireux, pointu. Cette idée fut la mienne. Bravo hein…
Ah, la tendre façon des choses !
Tant de graisse pâle, de grelots, de strophes épiques — sur aussi peu de vie !

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Ulysse et la pelle à grains. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s