Genèse, chapitre 17

Le rapport à Dieu est immédiat, suffisant (“El-Cha-daï“), charnel (circoncision) et immérité (“Puisse Ismaël mériter de vivre devant toi !”). C’est un don. Ce don, nous l’appelons “la vie”. La vie est un rapport à Dieu, qui est Un et Amour ; c’est là sa seule définition possible. La vie éternelle est semblable à ce rapport même s’il s’agit d’un rapport infiniment et éternellement plus étroit, plus immédiat, plus suffisant, plus immérité, et, oui, plus charnel, car le rapport à Dieu nommé “vie éternelle” n’est pas dans la chair qu’on retire comme dans la circoncision, mais dans la chair qui est complétée, complète, pleine, liée.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Genèse. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s