Genèse, chapitre 26

Isaac prétend que Rébecca est sa soeur : le lien d’amour sur lequel la famille est fondée est transmis, reproduit, répété, et avec lui les craintes qu’il suppose, ainsi que cette ambigüité matricielle sans laquelle l’union des corps serait une abomination.

*

Tu es aimé par Dieu donc tu es aimable. Si nous t’aimons, nous aimons Dieu et alors Dieu nous aimera. Nous devons agir comme tu agis. Telle est la médiation. Telle est l’analogie. Pour savoir ce que Dieu veut et comment lui obéir, voyez ceux qui sont aimés par lui : apprenez ce qu’ils font de leur liberté. Imitez-les : vous aimerez Dieu. Aimez-les et Dieu vous aimera. Soyez aimable et ils vous aimeront, et alors vous goutterez, comme eux, à l’eau vive. Telle est la logique qui préside au Serment du Puits : aime celui qui aime Dieu comme lui-même, et aime comme toi-même celui qui aime son prochain.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Genèse. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s