Genèse, chapitre 27

Peut-être Esaü ce jour-là s’est-il échauffé : la balle de poils roux aura été prise dans quelque ronce venimeuse, dans les landes, dans les pâtis, dans la toundra violette ou dans les tourbes brunes et excrémentielles. Il chassait pour son père : “me voici”. Il essuyait son destin de bête aride, d’homme-loup hénaurme, à jamais sauvage, à jamais un défi à l’éthique. Il n’est pas Abel, et pourtant nomade, trahi. Il n’est pas non plus le fils prodigue, exilé comme lui mais déshérité comme son frère. Il est malgré tout béni, et quelle bénédiction est-ce là. Quel mystère insondable. On dirait du Dostoïevski : un contre-coup à la raison, depuis le sous-sol jusqu’au palais de glace. Dieu aime tous ses enfants, y compris Jacob l’usurpateur, vêtu de la peau du chevreau, et y compris l’homme-loup Esaü au cri hideux, dans son charnier, dans sa boue. Il les aime. Il les lance dans le destin, vers le soleil tragique, à travers un impossible planisphère. L’amour est de chair, de feu, de blessures. La volonté de l’homme n’est pas sa raison, ni contre elle, mais bien davantage : un mystère visible immédiatement et pour toujours incompréhensible, comme sont visibles et incompréhensibles l’arbre, le poisson et la neige. Que dire, enfin, de la mère dans son mensonge, dans sa préférence inique, dans ses calculs de femelle, prise à sa théorie archaïque : que dire de sa crainte d’épouse et de son hallucination maternelle ? Qui pourra la juger ? Qui peut juger la vie, ou l’assujettir ? Tout le monde appelle à lui, désespéré, la couronne du Salut. Nous l’avons tous perdue, nous la perdons tous les jours, pourtant nous sommes tous appelés. Dieu veut nous couronner.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Genèse. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s