Figure sans proue

Notes pour une héroïne :
Hanches larges, le dessin lent de Jeanne Hébuterne, lueur diaphane sous un front de sacre. Belle encore, mais perdue, vague, dépensée, contemporaine.
Sexualité de coquillage.
Des élans l’ont secouée autrefois, quelques possibilités, puis ça a été comme pour sa mère: crétins, brochures, RTT, religion du ventre. Le cigare insolent de George Sand s’est éteint dans le tambour d’une machine à laver… Adieu, Ysé.
Un matin elle a découpé sa voisine en morceaux.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Fragments. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s