Author Archives: Guillaume Sire

About Guillaume Sire

Guillaume Sire

comme Curtius

Trouvé cette citation de Balzac : « Il faut se jeter dans la création comme Curtius dans le gouffre ». M’y voilà. Le problème : est-ce profond ? J’ai sauté la tête la première. Je ne sais pas si je préfère mourir ou avoir une … Continue reading

Posted in Notes, Plaisanteries | Leave a comment

Psaume 4

1. L’ouverture du ciel ce jour-là, ah et ses veines blanches, ah sa texture d’œuf. 2. Les cheveux du ciel lorsque Gaëlle Calvignac m’embrassait. Les voussures noires du vent. 3. Le ciel, le ciel noir et blanc, le ciel épais … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Psaume 3

1. Dans le miroir plat (le miroir jaune et vert d’une chambre d’enfant dont l’humidité avait gonflé — gonflé jusqu’à l’extase — la voile du parquet), 2. Ce n’était ni mon reflet ni celui, idoine, d’un oncle d’Amérique, ce n’était … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Psaume 2

1. Partout où j’ai vécu, j’ai été à l’écart des événements démocratiques. 2. Je n’ai jamais voté, et si parfois il m’est arrivé d’en nourrir quelque remords ce fut à l’idée du drapeau, devant ce blanc d’œuf enchâssé dans le … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Gracq et Gadenne

Relecture d’Un balcon en forêt. Je n’avais pas lu Gracq depuis la rue Letellier. J’ai peut-être été trop dur avec lui, quand je disais sous l’influence de Marien que c’était du papier peint. Le roman en tout cas est très … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Variations miraculeuses

pour Axel Arno Jamais les dispositifs hi-fi n’ont été aussi nombreux et efficaces ; autrement dit l’on n’a jamais entendu la musique autant et aussi bien. Autour de nous elle est partout. Dans le métro elle pleut à travers une enceinte … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Psaume 1

1. Heureux dans la forêt, quand sous mes pieds craquaient des chrysalides, Bon-papa passait au loin avec sa 4L, j’avais trouvé une bauge de sanglier, mes genoux saignaient, au moins j’avais de quoi pleurer; 2. Heureux quand à l’église je … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Mandarines

Mandarines… De la lumière qu’on mange, sous l’épluchure vermiculée ; Petits soleils acidulés, zeste d’été sur l’arbre mort ; Sucre d’hiver comme on dit “le sel de la terre”, molécules de Noël ; Ombres orangées sur les joues des enfants.

Posted in Poésie | Leave a comment

Paraboles

Ici les phrases gonflent, on les touche, voilées, et les retient en fin de compte moins qu’on ne les emporte ;Le langage est boisson, nourriture vivante, et la phrase est contredite, les idéalismes, les monismes, tous les impératifs sont contredits. Ici … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

C’est la France

C’est la France. Ce sont ses collines rousses, ses clochers, ses contradictions métaphysiques, ses plages de sable gris, ses granges, ses patous des Pyrénées et les bergères qui là-bas ont ce geste inimitable, ce geste qui est la féminité même … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Les lézards

On avait mis le piano là pour cacher les lézards que j’avais dessinés au feutre rouge tandis que mes parents dormaient dans la pièce à côté. Je croyais leur faire plaisir. Quelques mois plus tard la chambre de mes parents … Continue reading

Posted in Poésie, Variations | Leave a comment

Journal d’Anton B.

Lecture du Journal d’Anton Beraber sur Instagram (@arouetditv). Je ne comprends pas pourquoi les lecteurs d’aujourd’hui ne sont pas à plat ventre devant Beraber, qui est sans aucun doute le meilleur styliste de notre génération, avec Marien. Difficile d’ailleurs de … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Le Navire de bois, Hans Henny Jahnn

Je ne connaissais pas Hans Henny Jahnn. Je vais tout lire. Dans Le Navire de bois, je trouve quelque chose qui me manquait chez Hermann Broch, et même chez Junger que j’ai tant aimé, ou chez Gunter Grass. Le symbolisme … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Les Vagues, Virginia Woolf

Je trouve ça meilleur que La Recherche du Temps perdu, d’autant que l’objectif il me semble est exactement le même : recomposer la mémoire comme elle est, la rendre comestible, transmissible par métempsychose. Si j’étais psychologue, je ferais une analyse complète, … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Fais-nous voir le Grand Cèdre

[À ce grand homme à la peau très blanche, qui portait des rangers et un couteau à la ceinture ; il s’était autoproclamé “gardien du quartier”. Je n’ai jamais eu peur de lui… Tard la nuit, bourré, il donnait des … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

L’espace public habermassien

Une grande tarte plate. Les fruits n’ont pas été dénoyautés. De petits fruits même pas appétissants. On ne sait pas très bien si ce sont de grosses cerises gorgées d’eau ou bien des abricots trop petits. Beaucoup de monde autour … Continue reading

Posted in Plaisanteries | Leave a comment

Chat

Cette nuit un chat s’est installé dans ma gorge. Il aura profité que j’étais mené par le bout du nez cette fois encore par l’assassin qui prétend dans mes rêves être l’ombre d’une femme (pour le dire autrement je dormais … Continue reading

Posted in Fictions, Fragments | Leave a comment

Alejo Carpentier, Le partage des eaux

J’en sors couvert de gouache fraîche, de pâte à l’eau multicolore, régénéré par des textures vivantes. J’étais à l’atelier, à l’établi, sur la pirogue avec Rosario, dans le duvet d’amour, sous l’onde chaude ; j’étais l’organe humide du poète poussé … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Madame Courrège

À côté de chez nous habite une maison abandonnée. Les briques pullulent. Les fenêtres à moitié neuves jamais ouvertes dégueulent une lumière crayeuse. Dans les hauteurs c’est le peuple des pigeons, rats célestes, anges dégueulasses. Les tuiles sont neuves, et … Continue reading

Posted in Fictions | Leave a comment

Cent phrases pour Marc-Édouard Nabe

1. Clio est bonne ménagère ; elle nous demandera de nous laver les mains, de nous refroquer et de présenter nos excuses à ce grand monsieur qu’elle a fait asseoir dans le salon près du feu. 2. Les profs de … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment