Author Archives: Guillaume Sire

About Guillaume Sire

Guillaume Sire

L’espace public habermassien

Une grande tarte plate. Les fruits n’ont pas été dénoyautés. De petits fruits même pas appétissants. On ne sait pas très bien si ce sont de grosses cerises gorgées d’eau ou bien des abricots trop petits. Beaucoup de monde autour … Continue reading

Posted in Plaisanteries | Leave a comment

Chat

Cette nuit un chat s’est installé dans ma gorge. Il aura profité que j’étais mené par le bout du nez cette fois encore par l’assassin qui prétend dans mes rêves être l’ombre d’une femme (pour le dire autrement je dormais … Continue reading

Posted in Fictions, Fragments | Leave a comment

Alejo Carpentier, Le partage des eaux

J’en sors couvert de gouache fraîche, de pâte à l’eau multicolore, régénéré par des textures vivantes. J’étais à l’atelier, à l’établi, sur la pirogue avec Rosario, dans le duvet d’amour, sous l’onde chaude ; j’étais l’organe humide du poète poussé … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Madame Courrège

À côté de chez nous habite une maison abandonnée. Les briques pullulent. Les fenêtres à moitié neuves jamais ouvertes dégueulent une lumière crayeuse. Dans les hauteurs c’est le peuple des pigeons, rats célestes, anges dégueulasses. Les tuiles sont neuves, et … Continue reading

Posted in Fictions | Leave a comment

Cent phrases pour Marc-Édouard Nabe

1. Clio est bonne ménagère ; elle nous demandera de nous laver les mains, de nous refroquer et de présenter nos excuses à ce grand monsieur qu’elle a fait asseoir dans le salon près du feu. 2. Les profs de … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Boutang

Phacochère celte, platonicien… Quand l’étésien entre dans la Sorbonne… Troisième ligne thomiste… Moine-soldat… Maurrassien plus intelligent (plus humble, plus poète, plus linguiste, plus chrétien, plus français même, plus fidèle, plus antisémite : un antisémite sioniste…) que Maurrass… Mur mûr… Ours … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Interchangeables parlementaires

Il me semble que plus personne parmi les politiques ne croit en une quelconque forme de mystère (sinon dans la vie privée, ce qui revient du point de vue de la politique à ne pas y croire), de sorte qu’aucun … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

La meilleure part du temps (Ovadia, 2022)

Quatrième de couverture : « Le Temps est-il un fleuve, jamais deux fois le même : un cours d’eau impossible à remonter ? Une prison ? Un dieu tueur, ou bien, comme disait Kant, une forme pure de l’intuition sensible … Continue reading

Posted in Essais | Leave a comment

Les Impatients

2. Car ils sont là. Ce sont les Impatients. L’impatience c’est le péché originel. Ce n’est pas l’orgueil comme je l’ai cru, qui est secondaire, qui est causé, qui est explicable, tandis que rien n’explique l’impatience sinon elle-même. Le Diable … Continue reading

Posted in Psaumes | 2 Comments

Au Professeur George Steiner

Cher maître, Vous êtes mort la semaine dernière, le 3 février, à Cambridge. J’ai décidé malgré cela de vous écrire une lettre, dans l’espoir qu’elle vous parvienne entre deux eaux, quelque part en périphérie du Royaume. Une bouteille à l’âme mère. … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Protestants zombis

Les Américains ne se lassent pas d’écrire des romans et de produire des films autour du synopsis suivant: un mal sans remède a ravagé l’humanité, en tuant les êtres humains, puis en les réveillant d’entre les morts sous forme de … Continue reading

Posted in Pensées | 1 Comment

Pourquoi es-tu absent ?

1. Pourquoi es-tu absent ? Ta gloire a nidifié le lointain. Ton nom s’est fait agent secret. Pourquoi restes-tu au pied du Khumbu quand cette époque a tant besoin de toi. Tout dans ce temps est faux et laid. Le langage a … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

En moi l’Amérique

1. [Sous ce chant on entendra un autre chant : « Meurs pour le fils », dont voici les paroles : « Meurs pour le fils. Défais-toi de sa cage d’amour. Crucifie-toi sous son couteau. Éteins-toi dans ses cordes. Laisse-le être artiste : il appartient à … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Psaume 8

[J’apercevais par la fenêtre de la cuisine, rue du Pont de Tounis, l’immeuble rouge où vivait autrefois mon copain Fabien Kratz, et il y avait toute la nuit là-bas une fenêtre allumée, peut-être celle d’une cage d’escalier, ou bien celle … Continue reading

Posted in Psaumes | 1 Comment

Réitération

2. Je cherche ce qu’il y a de semblable à toi dans mon âme. Je m’absente, je me réitère. Je plaquerai ma face à la face des autres comme j’ai plaqué ce matin la paume de ma main, celle qui … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Ne défais pas ma résistance

1. [À l’homme d’en-bas. À son cœur abandonné. Sur les cordes secrètes, dans l’harmonie de toute chose. Et surtout au dernier degré.] 2. Amour, ne défais pas ma résistance. Remplace mon bruit par ton silence. Ne m’écarte pas, ne me … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Ouvre tes voies

1. [Au chef des anges, à sa force.] [Les flûtes auront été durcies au feu.] 2. Ouvre tes voies Seigneur, fends la masse bruyante. Entéléchie, complète-moi. Écoute mes plaintes. Entends ma peur. J’existe… Le Temps passe ! L’Espace est si … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Au chef des anges

2. Quand, dans mon âme, frotte la théodicée, parce que la fumée m’empêche soudain d’accéder à la flamme, quand mon identité prend le dessus, quand j’exige, quand j’alerte, je t’en supplie : réponds — réponds je t’en supplie, mords-moi enfin. … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

Absalom Absalom

2. Qu’ils sont nombreux ceux qui t’agacent, Amour, qu’ils sont soucieux dans leurs rapports ! Combien de marchandises devra-t-on enjamber ! Combien de murs encore nous faudra-t-il briser ? Combien de phrases ? Combien de noms sans chose ? Combien … Continue reading

Posted in Psaumes | Leave a comment

” …et le champ de bataille est le coeur des hommes” — Les Frères Karamazov (1880)

“L’inverse de l’héroïsme est moins la lâcheté que la sensualité.” (Avant la longue flamme rouge) “Aux insectes, la sensualité !Je suis, mon cher, cet insecte et c’est spécialement de moi que cela a été dit. Nous autres Karamazov, nous le sommes … Continue reading

Posted in Les autres | 1 Comment