Author Archives: Guillaume Sire

About Guillaume Sire

Guillaume Sire

La pierre

C’est l’histoire d’une pierre ramassée impatiemment. Je la mets dans ma poche, c’est ma pierre, je la tiens, je vais écourter des leçons à l’université, en chair je casse une chaise, puis je suis en terrasse, une étudiante me regarde, … Continue reading

Posted in Fictions | Leave a comment

Lucie là-haut

Bernard ce matin en décrochant son vélo a vu sur l’antivol des symboles irrités. Il s’est passé quelque chose pendant la nuit, ou bien les volets de Lucie, au-dessus de l’épicerie, ne seraient pas ouverts. Les zones du ciel ont … Continue reading

Posted in Fictions | 1 Comment

Vacances d’été à la montagne

Vacances d’été à la montagne : devant moi une citerne d’acier, comme au bras d’un géant une petite dame au cœur vide. En y frappant j’ai déplié l’eau noire. Les vaches se sont approchées. Elles s’approchent toujours, il paraît. Un … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

Vide évidence

Lui : les platistes confondent le gros bon sens et la raison. Leur gros bon sens dit : “il est évident que la Terre est plate”, donc pour eux elle est plate, fin du débat. Tu peux leur prouver tout … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Deux mains

La main droite est gauche si la main gauche est adroite.

Posted in Plaisanteries | Leave a comment

Vive la Cigale !

La Cigale, ayant chanté Tout l’Été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue. Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque … Continue reading

Posted in Pensées | Tagged , | Leave a comment

Vendanges — C. F. Ramuz

Le monde tient tout entier dans le pressoir, ce soir, mais il tient tout entier partout où qu’on se trouve, parce qu’il est parfaitement satisfaisant partout pour nous : quand il grince et gémit et plaint ainsi dans une demi-nuit … Continue reading

Posted in Les autres | Leave a comment

La guêpe

Je me souviens dans l’été de nos patins de fer sur la neige rousse des tourillons d’avoine. Je me souviens des colonnes de sable, des escargots magiques, du lierre, d’une guêpe sous une jupe blanche, des lacs, des bicyclettes, du … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

Le collecteur de beauté

— Que fais-tu comme métier ? — Je prends des barres à mine et je me les enfonce dans les yeux, je casse des émeraudes avec mes dents. Je me roule, je me désespère dans la beauté. Je demande à … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

Quoi, erratique ?

Quoi, erratique ? Qu’est-ce qui est erratique ? Le hasard est-il erratique, monsieur le juge ? La volonté de Dieu, c’est-à-dire la volonté du Hasard, est-elle erratique ?  Les saccades dans l’ombre, la gifle des épées dans le mazout arc-en-ciel, … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Jorge Luis Borges, Rythmes rouges

« J’ai désiré un hymne à la Mer avec des rythmes amples comme les vagues qui crient ; À la Mer quand le soleil tel un étendard écarlate dans ses eaux flamboie ; À la Mer quand elle embrasse les seins dorés des … Continue reading

Posted in Les autres | Leave a comment

Under the Volcano

Achevé à l’instant ma relecture d’Au-dessous du volcan. Tout le roman se lit au bord des larmes. Max-Pol Fouchet a raison : il se lit mot à mot. Il faut lire chaque mot. Il faut descendre au fond de chaque … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

La meilleure part du Temps (2020)

Télécharger le PDF de la version complète (62 pages) A seize ans j’étais fier, intelligent et prompt au jugement. J’étais romantique aussi, obsédé par tout ce qui, dans mon cœur, résistait : une faille dans le langage, certains décalages dans la … Continue reading

Posted in Essais | Leave a comment

Gestell

Deux écrans avaient remplacé les yeux, à l’intérieur desquels des écrans remplaçaient les pupilles dans lesquels se trouvaient des écrans, et encore des écrans, des écrans en profondeur, diffusant la même image noire, verte et blanche provenant de la caméra … Continue reading

Posted in Fictions | Leave a comment

Qu’avons-nous fait de Marc-Édouard Nabe ? (2020)

Publié sur le site du Salker en avril 2020 Nabe est un écrivain majeur. Au régal des vermines, son premier livre, publié en 1985 aux éditions Barrault, a donné le ton à une œuvre magistrale. Et puis celle-ci a été … Continue reading

Posted in Essais | Tagged , , , , | Leave a comment

Transmission et famille

La transmission n’est pas un mouvement de l’espace dans le temps (on ne transmet pas “quelque chose” ; ce n’est pas une passe entre footballers), mais du temps dans l’espace (on installe, on déploie le temps ; c’est un baiser … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

Inhumaine morale

De nos jours la tendance “en matière d’éthique”, comme ils disent, est de réduire la question du Bien et du Mal à sa dimension morale, conceptuelle. La “matière d’éthique” autrement dit serait immatérielle. Le Bien et le Mal deviennent le … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

Quelques mots à propos de la supposée intelligence des machines

Voilà que l’homme des “Lumières” se croit capable de créer la conscience, et d’imiter la création de Dieu au point que la création humaine devienne indiscernable de son modèle. Il croit que sa raison peut se confondre avec la raison … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

Du pardon

Demander pardon, pardonner, c’est ce qui nous différencie des animaux. C’est ce qui nous empêche de sombrer dans la violence. C’est aussi ce qui nous prémunit du régime despotique, dans lequel tout serait demandé à la loi, au législateur, en … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

Le cul de lampe

J’ai pris un cul d’ampoule au hasard, sous la façade d’un mensonge, et je l’ai pété en deux, pan ! Un large, un solide coup de pied ! Je l’ai défoncé. J’étais ravi ! Parfois j’aurais voulu atterrir à côté … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment