Author Archives: Guillaume Sire

About Guillaume Sire

Guillaume Sire

L’opération de Marie

Le mystère de la Vierge a transformé une question éthique (“Comment dire oui à Dieu?”, la question des pharisiens), en une question métaphysique (“Pourquoi lui dire non?”).

Posted in Pensées | Leave a comment

Liberté sous conditions

Pour être libre il faut avoir détruit en soi le miroir (la volonté de plaire : les dorures sinistres, la montagne intime avec au sommet une effigie ridicule, un drapeau, le souvenir vengé d’un professeur) et le mètre (la comparaison, … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Palingénésie

Si je tire une infinité de fois un dé ayant une infinité de faces, chaque face apparaîtra au moins une fois, puis une infinité de fois. Si le temps est infini, alors absolument tous les événements susceptibles d’avoir lieu finiront … Continue reading

Posted in Pensées | Leave a comment

En lisant Maritain…

je me dis qu’il faut que l’Être infini et absolu nous aime infiniment et absolument pour avoir permis que nous le trompions avec le Non-Être, brisant ses motions une à une sous prétexte d’abord qu’elles étaient brisables, puis sous aucun … Continue reading

Posted in Notes | 1 Comment

Olivier Rey, Le testament de Melville — penser le bien et le mal avec Billy Budd

“Les bien-pensants écrivent de la mauvaise littérature, parce que leur bien-pensance les rend aveugles et sourds à un pan gigantesque de la réalité. En voulant être bons ils sont faux, et donc mauvais. Soucieux d’éviter cet écueil, certains croient que … Continue reading

Posted in Les autres | Leave a comment

Vies minuscules — Pierre Michon, 1984

“Ces jours-là, au sortir tourbillonnant des bistrots de Chatelus, Saint-Goussaud, Mourioux, il s’affalait pour la nuit au hasard d’une grange, dans les gerbes dociles, et se parlait à lui-même longuement dans le noir avec des rires d’orgueil, des décrets et … Continue reading

Posted in Les autres | Leave a comment

Lettre à un jeune poète (extrait)

En vous lisant, j’ai parfois eu l’impression que vous étiez un alcoolique qui refusait de boire, accro à la lumière mais trop stratège (ou pas assez tragique ?) pour vous jeter dans le feu.

Posted in Fragments | Leave a comment