Présent total

Tout est présent. Ce que nous appelons “le passé” est le présent du passé (mémoire), et “le futur” le présent du futur (intuition) – /voir Augustin, Les confessions, Livre 11/. Pour penser le présent et l’ouvrir comme un fruit dont l’esprit se nourrira, il faut imaginer le temps actualisé en un point insaisissable, comme ces nombres qui à la suite d’une médiation sont rassemblés en un seul signe qu’on nomme “irrationnel transcendant” et dont le fils d’Adam n’est pas capable de faire le tour. Ce point n’est pas un point, mais la vue en coupe d’une ligne verticale. C’est le présent total, qui n’est pas un temps mais le Temps, non pas ce qui fixe des limites à l’étant mais ce qui lie l’étant à l’Être — l’Être qui n’a pas de limite — comme un faisceau de cordes qui seraient, malgré leur multiplicité apparente, à chaque fois la même corde et qui relieraient chacun d’entre nous, les vivants et les morts, les animaux, les humains, les végétaux, les minéraux, à une même vérité unifiée et éternelle. Flammes de Pentecôte.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s