Devise familiale

A dix-neuf ans, alors que selon les règles d’une alchimie étrange et obligée — oracle des veillées de guerre — il savait qu’il mourrait sur le front le lendemain, mon arrière-grand-père a écrit cette phrase à sa femme restée dans l’Aude avec leur fils de douze mois :

Que les événements te trouvent toujours au-dessus d’eux.

Et il est mort le lendemain.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Fragments. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s