Le chien Argos

Autrefois rapide comme un dernier rayon de soleil sur la mer, chasseur sans pareil, plus colossal et solennel qu’un tigre blanc, jamais à court d’haleine, Argos fut le premier à reconnaître Ulysse aux mille ruses, de retour sur la lèvre séchée d’Ithaque, déguisé par la déesse Athéna aux yeux pers en mendiant loqueteux, vieillard mythomane. Ulysse craignait que le chien ne donnât l’alerte mais celui-ci baissa les oreilles en voyant que son maître l’avait vu et, apaisé pour toujours, son destin de veilleur accompli, il profita de l’étincelle pour entrer dans l’éternité heureux.
Le chien Argos avait fermé les yeux.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Variations. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s