Téléréalité – citations

« J’ai senti s’ouvrir devant moi un monde inconnu, barbare, sans limite»

Elle m’appelait Miette, Loana Petrucciani — 2001

« [La télévision] était vraiment trop kouffar. (…) Je me mords la joue, en regardant l’œil froid de la caméra murale. (…) J’aime trop le désir. (…) Ma notoriété s’est tout de suite accompagnée d’une humiliation publique constante. (…) Tu enlèves tes fringues de corrida, comme si elles t’empoisonnaient le cœur. (…) Mon père a dit qu’il avait honte de moi. (…) Je me souviens d’une robe et d’un silence. (…) Susciter le désir des hommes me dégoûte (…). J’entendais les cris d’animaux dans la forêt derrière moi. (…) Le ciel voit tout et connaît la vérité de chacun. (…) La burqa pouvait rendre ce miracle possible. (…) Je suis le loup blanc traqué par des chasseurs en Porsche. (…) Je ne serai pas une victime. (…) Redécouvrir cette odeur qui me fait songer à mon père (…) Doucement, j’ai laissé tomber ma vieille peau morte. »

Trop vite, Nabilla Benattia — 2016

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Les autres. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s