Francis Ponge : Le mimosa, 1941 (extrait)

— La floraison est un paroxysme. La fructification est déjà sur le chemin du retour.
— L’enthousiasme (qui est beau lui-même) porte ses fruits (qui sont bons ou mauvais).
— La floraison est une valeur esthétique, la fructification une valeur morale : l’une précède l’autre.
— Le bon est la conséquence du beau. L’utile (graine) est la conséquence du bon.
— Le bon peut-être aussi beau que le beau (oranges, citrons). L’utile est le plus souvent esthétiquement modeste.
— La fleur est le paroxysme de la jouissance de l’individu.
— Le fruit n’est que l’enveloppe, le protecteur, le frigidaire, l’humidaire de la graine.
— La graine est le joyau spécifique, c’est la chose, le rien.
— La graine qui n’a l’air de rien est — en effet — la chose.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Les autres. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s