Renards

Ce que font les renards de nos jours c’est qu’ils gagnent des prix. J’en ai croisé un, tiens, près de Basso Cambo, dans une forêt de bicyclettes. Le pauvret, couvert de médailles. Je lui ai dit “Présentez-vous” mais il ne m’a pas reconnu. Anti-démocrate, par-dessus le marché, applaudi, décoré. Je lui ai demandé mon chemin, il m’a mordu. J’avais l’impression d’avoir voté. J’en ai vu d’autres à l’université, des colériques. Eux aussi, le statut, les titres. Eux aussi ils avaient gagné des prix. J’en ai rencontré dans les associations internationales, et le dimanche près de la jolie blonde qui vend de mauvais fruits. Insignes, récompenses… J’en ai vu sur le toit d’une usine. Médailles, médaillons… Sur les placards des librairies, des milliers. Et dans les cimetières, avec leurs panaches oranges claqués sous les carreaux des sépultures. J’en ai vu en vacances, aux ors, et, évidemment hein, sur Internet. Il y a de tout sur Internet.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Plaisanteries. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s