Fusées / Engrammes

Quel tintement produirait mon corps arrimé à ces projectiles ?

Quel cri, ma pensée ?

Engrammes : traces laissées dans le cerveau par un nombre inouï d’observations poétiques.
J’ai refusé de fuir en m’enfermant dans une bibliothèque et une affliction infinies.
Cette époque n’est ni maudite je crois, ni achevée.

Une question toutefois demeure inexplorée :
Quel acte cannibale et nécessaire assujettit le cœur à la mémoire ?

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Fragments. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s