Paradoxe sorite

Le nom de « tas » attribué à un ensemble de grains amassés est à la fois un qualificatif non-quantifiable et une quantité inqualifiable. Rien n’y est marginal, tout y est granulaire.
J’ai beau vouloir instiller du quantitatif dans du qualitatif et tartiner le quantitatif de qualificatif, mon tamis ne différencie rien. J’entasse, je tasse : impossible ! impensable !
Une foule surgit pour le dénombrement de laquelle je n’en suis pas à un individu près.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Variations. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s