Liberté

Si j’exerce ma liberté, je m’enchaîne à quelque chose, à quelqu’un, je choisis un destin. Aussitôt que je l’ai exercée, je ne possède plus ma liberté. Je me possède, mais je ne la possède plus, elle.
La liberté est un don à usage unique.
Pour qu’un homme soit libre, il faut qu’il n’ait pas choisi de destin. En ce sens, la liberté procède d’une forme de lâcheté. Ou de bêtise, ce qui revient au même. L’âne de Buridan reste libre, c’est pour cela qu’il meurt.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s