Marc 12,38-44.

De quoi se nourrirait l’essence, sinon de l’essentiel ?
Dieu nous a faits à son image : capables de charité.
La charité est un acte coûteux. Par charité, Dieu a sacrifié son fils alors que nous savions, après Abraham et Isaac, combien un tel acte était coûteux, aberrant, fou. L’ange avait préparé le terrain. C’est alors qu’Il a fait pour nous ce qu’Il avait demandé de ne plus faire pour lui. L’autel a changé de direction : le sacrifice s’est orienté de Lui vers nous, par le Christ, pour que nous puissions aller vers Lui et que nous cessions pour toujours nos rites angoissés. Il nous a tout donné pour que nous lui rendions tout, à condition d’en décider. Libres.
La vieille a décidé : deux piécettes, c’était ce qu’elle avait.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Notes. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s