Chaque mot est une question

Il faut haïr ceux qui ont recours au langage pour tirer des traits ou arrêter le train dans une gare dont ils prétendront — ces lâches — que c’est la dernière. Du mot il faut sucer la gourde toujours pleine d’un vin neuf, et recevoir les jets de pierre (se tenir sous les jets: sub-jectus) en demandant : pourquoi ? Comment ? Est-ce et qu’est-ce ?

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Variations. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s