Complotisme

Le monde, selon lui, était un complot. Quelqu’un avait ordonné le Hasard. « L’étau se resserre », répétait-il. Il se perdait dans un délire auquel la chance servait de prétexte. Ainsi tout, à ses yeux, relevait d’une stratégie. A l’instar de Flaubert, il voyait dans le genre humain « une vaste association de crétins et de canailles ».
— Un ordinateur, conclut-il, est une bouche remplie d’ombre.
— A la rigueur, essayai-je, tu peux dire que les artistes ont fomenté ce complot. Mais les politiques, les journalistes, Steve Jobs… il ne peut y avoir dans leurs actions quoi que ce soit de décisif.
— Vision romantique. Ce qui ordonne le monde, c’est le web, les Hedge Funds, les USA et les compagnies de sécurité privées.
— Tu leur prêtes trop importance, insistai-je. Personne ne peut contrôler la Volonté de l’artiste, et c’est l’artiste, lui seul, le responsable de ce que tu as sous les yeux. Ce n’est pas la logique qui fait tourner le monde, c’est l’esthétique. Le mot précède la chose. En les nommant, Adam fait exister les animaux.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Fragments. Bookmark the permalink.

One Response to Complotisme

  1. Jörg de Félice says:

    Qui sont les artistes de ce monde, oui, dans quelle mangeoire nous vautrons-nous…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s