La fabrique du droit

Divans divins : dans nos tribunaux sont psychanalysés les dieux romains. Les historiens sont procureurs. Il faut haïr l’Histoire. La femme du condamné, que pense-t-elle du juge une fois rentrée ? Pour autant, fut-il moins juste ?

Enthousiasme, quand le couteau est sur la gorge, des globules blancs.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

One Response to La fabrique du droit

  1. Frog says:

    S’il faut haïr l’Histoire que fera-t-on
    Des larmes de la femme du condamné
    Sel pour un monde à venir ?
    Restent le juge et sa femme.
    Elle rêve il est sourd.
    Dans la pâte du temps lève l’éternité.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s