La fabrique du droit

Divans divins : dans nos tribunaux sont psychanalysés les dieux romains. Les historiens sont procureurs. Il faut haïr l’Histoire. La femme du condamné, que pense-t-elle du juge une fois rentrée ? Pour autant, fut-il moins juste ?

Enthousiasme, quand le couteau est sur la gorge, des globules blancs.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

1 Response to La fabrique du droit

  1. Frog says:

    S’il faut haïr l’Histoire que fera-t-on
    Des larmes de la femme du condamné
    Sel pour un monde à venir ?
    Restent le juge et sa femme.
    Elle rêve il est sourd.
    Dans la pâte du temps lève l’éternité.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s