Cité administrative

Ici est notre baie d’Ha Long, nos champignons géants et nos fossiles lents. Ah, la lenteur des fossiles… Ici nos œufs cosmologiques, près de l’université, dans ces hideurs blanches et rouges, désertes l’été, ces bâtiments aux ongles sales et aux profils de morilles cubistes, longés par un mur célèbre pour ses graffitis et retranchés à l’abri de fortifications médiévales, en face de l’hacienda calme, toujours calme et orangée du chef Michel Sarran.

Et les micocouliers insignifiants du boulevard Duportal, leur longanimité…

Je sautais la grille la nuit et marchais parmi les mastodontes équipés de fenêtres électroniques. J’attendais, je crois, un déclic ; j’aurais voulu avoir froid. Être enrôlé par des anges introuvables… Ou qu’un des bâtiments — un seul : je voulais un miracle — se décroche et flotte et se déplace vers le couvent des Jacobins comme une méduse noire.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Toulouse and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s