Halle aux grains

Le canal est sa ceinture, la cathédrale son contrepoint. J’habite près d’ici chez un ancien loueur de greniers. Les charrettes autrefois avançaient dans cette espèce de cour argentine où donne ma fenêtre, désorientée plein sud, et dont une glycine a envahi les murs orange. C’est un morceau du centre ville après les boulevards : une excroissance. Les clochards ariégeois et les commerçants échangent leurs procédés sous l’oeil invincible de Saint-Aubin, gros temple rouge au profil anglican. Les tatoueurs, leur magie noire… Les soixante-huitardes et leurs chiens aveugles… Les héros controuvés, écrivains, coiffeurs, fromagers sioux… La Halle aux Grains depuis quatre ans est mon manège et ma yourte et parfois hein c’est ma pyramide d’Égypte.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Toulouse. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s