Le mérite

Je hais ces guides assis à moitié sur le revers de tout. Je les hais parce que je ne crois pas au mérite. Aucun chat aussi noir fût-il n’est mort de désespoir. Les rivières, que je sache, n’ont pas faim. Parvenir, c’est le rêve faux. Seuls les précipices parviennent. L’ombre il faut le dire hein est affamée. Elle espère. Elle est patiente là-bas à l’intérieur des arbres.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Notes. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s