Avenue de la Gloire — Guilheméry — Côte Pavée

Sur ce flanc, au-dessus du Canal, les maisons toutes différentes, mais toutes pareilles, tirent à elles la nappe orangée du centre ville. Chaumière des moustiques, le cimetière n’a pas de vocation. Les petits magasins clignotent. Feux rouges, verts, les yeux de la colline. Le lycée Saint Joseph ressemble à une piscine municipale en faïence bleu ciel. Le Caousou à un manoir grand siècle, un jour ce sera une maison de retraite. Les scouts dévalent l’avenue Camille Pujol et l’avenue Jean Rieux. Entre ces deux, la concurrence est subtile, d’un côté la lumière, Balma, le Caousou, de l’autre l’ombre fraîche, la place de l’Ormeau, la route de Revel, Saint Joseph. Chacun ses pizzérias. Les cyclistes sont courageux mais crispés ; sur leur passage les dames s’adossent près des rails. Quant aux petites familles, elles investissent : une maison, un jardinet, papa a acheté des outils. On monte en grade, maman a retrouvé un vieux copain avec qui elle déjeune le midi.  C’est notre Saint Cloud (le Busca Neuilly). Le genre de quartier où les chiens ont des gantelets et les lampadaires des prénoms.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Toulouse. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s