Je tenais ce matin à vous assurer de mon soutien, et à vous remercier car non seulement vos combats sont les bons, mais aussi votre méthode : cet alliage de fermeté et de clarté, dont le métal à la fois blindé et translucide de votre voix est le signe le plus immédiat.
Le Temps que nous vivons est désespérant. Les idéologies nous menacent moins que la médiocrité. Médiocrité partout, médiocrité meurtrière, et chez les moins médiocres tiédeur, lâcheté ordinaire, autosatisfaction, instinct bourgeois dont la sécurité, et son dernier degré “le confort”, est le seul objectif visé. Vautré sur son smartphone, inverti et diverti à chaque instant pour ne jamais être converti, le “dernier homme” tue des enfants dans le ventre des mères et bientôt assassinera des malades et des vieillards dans leurs lits, au nom d’un prétendu “droit de jouir” qui est en réalité un “droit de s’en prendre aux plus faibles”. Le langage est devenu trop pauvre pour que la coextensivité, garante pourtant de notre prise sur le réel, soit encore possible. D’où les débats insensés concernant l’écriture inclusive, le genre, etc. Nous vivons une crise du langage qui a commencé au moment de la querelle des universaux, puis n’a eu de cesse de s’aggraver depuis la victoire des nominalistes. La décorrélation du signifiant et du signifié est fatale. L’économie financière (signifiant) n’a plus rien à voir avec l’économie réelle (signifiée), de même que les lois ne servent plus la Justice ; l’art ne cherche plus la Beauté ; la science n’approche plus de la Vérité. A chaque fois c’est la même chose : le mot et la chose font chambres à part. Le symbole est diabole, diabolique. Quant à la technologie transhumaniste et connectée, elle veut mimer les trois pouvoirs que Satan envie à Dieu de toute éternité : incarnation / transsubstantiation / résurrection.
Pourtant, dans ce néant, il y a des flèches lumineuses comme celles que vous tirez. Il y a encore un courage qui n’est pas désespéré ou agressif, et un espoir qui n’est pas condamné à devenir soit folie soit amertume. Vos actions et vos paroles le prouvent tous les jours.
Merci donc. Merci vraiment.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Notes. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s