Author Archives: Guillaume Sire

About Guillaume Sire

Guillaume Sire

Richard Powers

Je tiens Orfeo, l’Arbre-Monde, et le tout juste paru Sidérations, pour des chefs d’oeuvre. Powers regarde la science avec tendresse, sans malice, sans ironie voltairienne, et ce faisant il la rend ductile. En la fragilisant, il la rend consommable. Son … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Matthieu, chapitre 3

Lire “poils de chameaux” et les avoir sur la langue, collés par “le miel sauvage”, chauffés par “le cuir” et rehaussés par le craquement des “sauterelles”. Jean le Baptiste pue la transpiration. Il sourit. Sans doute ses dents sont-elles jaunes, … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Genèse, chapitre 5

D’hile en hile, de cicatrice en cicatrice… Adam fut divisé. Eve se dispersa. Le Temps ravage tout, mais dans le Temps la famille est préservée. Tout n’est pas temporel, même ici-bas… Tout n’est pas horizontal. Une chaîne existe jusqu’au premier … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Genèse, chapitre 4

Caïn, le sédentaire. Abel, le berger. Celui qui reste. Celui qui part. Celui qui attend. Celui qui avance. La haine de Caïn. L’indifférence d’Abel. Les deux faces de l’Homme. L’Homme divisé contre lui-même. Puis le meurtre, le premier meurtre… Le … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Matthieu, chapitre 2

Les rois mages arrivent depuis les limites orientales du monde — l’Egypte, l’Inde, la Chine, le Japon… Le christianisme ira vers l’ouest. L’est est venu à lui. Ils observent les astres : ils interprètent les signes perdus, l’alphabet des éclairs, … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Genèse, chapitre 3

“Vous serez comme des dieux”. Non pas un dieu, mais plusieurs. Non pas eux, mais comme eux. L’amour va jusqu’à la liberté, et la liberté à la trahison. Le lien était parfait, et de cette perfection, de cette proximité, naquit … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Matthieu, chapitre 1

La filiation est attestée. La carte d’identité de Dieu, la voilà. Elle est située sur Terre, dans l’Histoire ; Jésus a existé. Comme nous il a eu des parents. Avant lui, il y a eu des joies, du sang, et … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Genèse, chapitre 2

Septième jour… l’inachevable a achevé ;l’interminable a respiré. Ce septième jour est béni. C’est le jour du mystère, c’est l’infini fait jour. Rien n’est plus infini, rien n’est plus mystérieux que ce matin, que cette nuit, les septièmes, ceux qui … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Genèse, chapitre 1

Rien en haut, dessous, par le dedans. Rien, c’est-à-dire l’Amour. L’Amour fou. L’Amour total. L’Amour à la fois plein et délié, en même temps défait et continu, parfait. Incomplété, complet. L’Amour dans l’Amour par l’Amour pour l’Amour sur l’Amour contre … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Je tenais ce matin à vous assurer de mon soutien, et à vous remercier car non seulement vos combats sont les bons, mais aussi votre méthode : cet alliage de fermeté et de clarté, dont le métal à la fois … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Relecture des premières pages des Travailleurs de la mer

Premières pages des Travailleurs de la mer : “voyez par le-dedans ce à quoi je vais donner vie, sens, souffle. Tirez à vous ma nappe, roulez vous dans les mots, soyez partout où j’ai été, dans ces îles, soufflez. Devenez … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Portrait

Dans sa mâchoire carrée, sous les pépites laiteuses, s’ouvre une plaie sans lèvre, armée de dents infâmes, raccommodées au plomb et caramel, caramélisées, avec saccades luisantes quand la langue graisseuse vient d’y passer. Sur chaque expression du visage, à n’importe … Continue reading

Posted in Variations | Leave a comment

Sur Claude Simon

Le symbolisme est déréglé parfois, et il y a ce jeu avec la phrase, cette hystérie “nouveau roman”, ces parenthèses, ce proustinisme… Malgré cela, y revenir. Une fois par an à peu près, j’y reviens ; à L’Acacia davantage qu’à … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Da Vinci (esquisse)

Le dessin, bien sûr, est de Léonard de Vinci. Au centre, un cheval à l’œil fou croque un autre cheval (voyez sa gueule rageuse) ; à gauche le diable se recroqueville autour de la hampe, bouc et coquillage, lézard, centaure, … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Adieu

L’astre, le soir, accroché à un rayon de beurre,Se couche dans la mort, sous son sein, sa chaîne, dans son nid ancien,Et dans sa gueule affreuse, l’haleine orientale de la lionne, dans son urine ambrée ;Il renaîtra, surpris — de … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

Jour férié

Dans l’immeuble vis-à-vis, comme en un mur des Lamentations, les fleurs bleues à pendentifs et un figuier hellénisant ont poussé.La voisine lèche des tickets de caisse pour les coller à un cahier, grands carreaux, spirales ; elle a comme ça un … Continue reading

Posted in Poésie | Leave a comment

Viens Esprit

Viens dans ton mystère. Viens dans ta nuée miraculeuse. Viens dans le carafon blanc de mon enfance, sur la table à glissières, la nappe cirée, celui qui avait la texture d’une vertèbre de baleine. Viens, Paraclet ! prends, transvase, bascule ! Sois … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

La poésie me blesse

Parfois la poésie me blesse à un endroit de l’âme qui n’est pas tout à fait à moi. Ulysse, par exemple, Benjamin Fondane : l’aiguillon, sous ma chair, d’autre chose que l’âme, ou bien d’une âme plus consistante que la mienne, … Continue reading

Posted in Notes | Leave a comment

Max Ernst

Sous son pinceau, Max Ernst ne fouille pas la matière comme on pourrait croire, ou même le dessin, les silhouettes. Il ne fouille pas non plus les couleurs. Il ne fouille pas, en fait. Van Gogh a fouillé, Van Gogh le … Continue reading

Posted in Fragments | Leave a comment

Dave Brubeck – Take Five

Ce morceau tant écouté réveille en moi une mélancolie, la même à chaque fois, et la même, exactement la même, que la première fois. Et une douceur. Une impossibilité. J’ai envie de pleurer à chaque note. L’effet est à peu … Continue reading

Posted in Fragments | 1 Comment