Les fleurs dans leurs mains

Je ne suis pas agriculteur.
J’ignore comment fonctionne un ordinateur.
L’hiver, mon père skiait sur des montagnes du Tertiaire. L’été, ma mère dormait sur un sable tiède et vieux de dix-huit millions d’années. Les fleurs dans leurs mains vivaient deux ou trois heures. Les feuilles des arbres ne passaient pas la saison. Ils mangeaient du bœuf, du poulet, de l’agneau ; jamais de chien ou d’éléphant. Mon père avait un chien qu’il caressait, tandis qu’au mur de sa chambre ma mère avait accroché un dessin d’éléphant. Le poulet et l’agneau nourrissaient mes parents. Le chien et l’éléphant les rassuraient.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Fragments. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s