A propos de Georges Rouault

Des profils antiques s’approchent, serrés par la toile, l’un contre l’autre avec le ciel : vitrail commun et lumineux des âmes.
C’est l’esprit directement, et c’est l’être accédé, tout de suite religieux, sacrifié donc sacré. La moelle remplit l’os et l’os emplit le corps, solide et essentiel, si bien que le corps et les os et la moelle s’unissent et ne sont qu’unité. Plus rien dans la substance n’est séparable, aucune confusion possible ; gardez les centrifugeuses, faux destin !
L’être se mêle au paysage et se réduit à lui ; il s’élève à l’horizon et s’y résout dans un mouvement naturel comme le désir. L’inverse d’une révélation se produit. Les formes pourtant distinguées et empiriques s’ajustent en un tissu dont les couleurs, vives et sombres à la fois, déterminées mais insaisissables, ne sont qu’une seule aspiration, la violence de la foudre et des rivières du ciel mêlées pour un instant aux grains de la terre et à l’écorce incendiée du cœur.

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Variations. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s