Contreseing

Les pages se déploieront de sang
Tâchées comme du vent
Les ailes
Et les ailes du cygne blanc
De sang tâchées
Le fer à travers un frisson de pureté
Je n’ai pas voulu signer
Le contrat d’amour pur
Que j’ai voulu faire pourtant de fer
Et que j’ai fait vraiment de fait
Ici
Assigné à résidence et saignant sans pleurer
Assigné je vous ai dit
Ici
Trop infiniment seul pour m’être éternisé

Advertisements

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Poésie. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s