De l’intelligence artificielle

L’intelligence est dans la théôria, dans l’étonnement, dans la question. Les êtres humains sont intelligents dans la mesure où 1) ils peuvent formuler le mystère de l’existence sous forme de question 2) ils peuvent accepter de vivre sans essayer de donner une réponse à cette question que pourtant ils se posent sans arrêt. Aucune machine ne médite, ne s’étonne ou ne questionne. Elles répondent. Elles sont efficaces pour répondre. Mais elles ne s’étonnent pas. Elles sont dépourvues de génie, parce qu’elles n’ont pas d’intériorité. Elles ne peuvent ni formuler le mystère de leur existence ni vivre avec l’idée qu’un mystère existe. Elles ne questionnent rien. La technique ne pense pas. Les machines ne méditeront jamais. Il n’y a pas de théôria automatique, pas plus qu’il n’y a d’intelligence artificielle.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s