Devise nationale

Quand ils entendent “liberté”, ils pensent à posséder ce qu’ils désirent et à faire ce qu’ils veulent au lieu de vouloir habiter leur peau, leur monde, habiter dans leur Histoire, grâce à l’intelligence. Ils veulent moins être libres que puissants.
Quand ils entendent “égalité”, ils pensent à niveler et indifférencier au lieu d’élever et déployer. Ils veulent moins ce qui est égal, que ce qui est pareil.
Et quand ils entendent “fraternité”, ils pensent “tolérance” ou carrément “indifférence”. Ils veulent moins être frères, que copropriétaires.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s