Deux voies possibles

Deux voies possibles pour être libre : la sainteté ou l’art. Et aucune autre. Aucune. Celui qui n’est ni un saint ni un artiste n’est pas libre, et ne peut pas non plus être libéré. De nombreux maux du genre humain sont liés à cette dernière observation : ceux qui ne sont pas libres croient pouvoir être libérés autrement que par l’art et la sainteté. Ils font la guerre, les douze travaux, ils militent, ils taylorisent, se justifient, jugent, débattent, inventent, “progressent”, cherchent, arrangent, baisent, mangent, sautillent, s’exercent, jouent au tennis et font de la course à pied… et ce faisant ils tuent, se tuent, ils se décentrent, se divertissent, s’enferment, s’aliènent.

About Guillaume Sire

Guillaume Sire
This entry was posted in Pensées. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s